À l’occasion de la semaine de la langue française et de la Francophonie, Yanick Lahens, première titulaire de la chaire « Mondes Francophones », donnera sa leçon inaugurale « Urgence(s) d’écrire, rêves d’habiter » le 21 mars 2019 à 18h00 (heure de Paris) au Collège de France. Cette leçon inaugurale sera retransmise en direct sur le site Internet du Collège de France. Créée en partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie, la chaire Mondes Francophones a pour objectif de mieux faire connaître la recherche et l’enseignement de grandes personnalités de la francophonie qui, par leurs travaux, en illustrent éminemment la production scientifique et culturelle.Pour rappel, Yanick Lahens est née en Haïti. Après des études universitaires en France, elle est retournée vivre dans son pays. Elle y a enseigné la littérature à l’université, a animé une émission culturelle à Radio Haïti Inter, et a publié des articles sur la littérature haïtienne et les liens entre littérature et société dans des revues haïtiennes et étrangères. Elle a été membre du comité de rédaction de la revue haïtiano-caribéenne Chemins critiques et est membre du comité de rédaction de la revue franco-haïtienne Conjonction. Elle a été membre du conseil d’administration du Congrès International des Études francophones, organisme nord-américain regroupant les professeurs d’études francophones des États-Unis et du monde entier. Elle a aussi été directrice exécutive du projet La Route de l’esclave. Aujourd’hui, elle écrit, accompagne et appuie des initiatives de jeunes dans le domaine culturel, littéraire et social.

Elle a publié un essai Entre l’ancrage et la fuite, l’écrivain haïtien ; des recueils de nouvelles Tante Résia et les dieuxLa petite corruptionLa folie était venue avec la pluie ; un récit Failleset des romans Dans la maison du pèreLa couleur de l’aubeGuillaume et NathalieBain de lune et Douces déroutes, pour lesquels elle a obtenu de nombreux prix dont le prix France Télévision pour La couleur de l’aube, le prix Carbet des Lycéens pour Guillaume et Nathalie et le prix Femina pour Bain de lune en 2014. Ses œuvres sont traduites en anglais, en brésilien, en catalan, en italien, en japonais, en polonais et en allemand. Des traductions sont en cours en norvégien et en espagnol. Elle a reçu de nombreuses distinctions d’institutions haïtiennes et internationales, et est officier des Arts et des Lettres de la France.


Crédit photo à la Une: Legs éditions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here