Le Musée de l’Homme à Paris accueillera du 5 au 7 avril les premières assises nationales des violences faites aux jeunes filles et aux femmes dans les Outre-mer. À l’initiative de l’association Couleurs Karayib, ces assises constitueront l’acte III des « Figures des Femmes Totem des Outre-mer », une cérémonie qui valorisent, à Paris, des femmes d’engagement originaires des Outre-mer. Chantal Clem, directrice des assises et présidente de Couleurs Karayib, s’appuie sur une étude de 2017 du Conseil Économique Social et Environnemental pour expliquer la nécessité de ces assises : « Selon l’étude 2017 du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE), chaque année dans l’Hexagone, 220 000 femmes sont victimes de violences de la part de leur ancien ou actuel conjoint. Ces violences sont plus nombreuses en Outre-mer qu’en métropole. A titre d’exemple, lorsque 2,3% des habitantes de l’Hexagone ont été victimes d’agressions physiques par leur (ex-)conjoint durant les 12 derniers mois, ce taux est de 17% en Polynésie Française et de 19% en Nouvelle- Calédonie. En revanche, la Réunion et la Martinique affichent des taux proches de ceux de la métropole à savoir environ 5%. Encore, 7% des résidentes en Polynésie française et 7,2% des habitantes de Nouvelle-Calédonie ont été victimes d’agressions sexuelles par leur conjoint au cours des 12 derniers mois, soit huit fois plus qu’en France métropolitaine où ce taux s’élève à 0,8% »,précise-t-elle. Sous le haut marrainage de Christiane Taubira, ex Garde des Sceaux, et de la Sénatrice Victoire Jasmin, ces assises seront l’occasion de dresser un état des lieux, mais aussi de formuler des proposition d’actions concrètes pour mieux lutter contre les violences faites aux jeunes filles et aux femmes dans les Outre-mer. 

Inscription : https://public.message-business.com/form/47238/492/form.aspx?fbclid=IwAR0rWpGHmCUSuDXgY_g1SI3LJf2VZfdNG096wrfNeBX1XpjTo25SeZXAYd8

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here