Back

0 The Good Morning Chronicles d’Aya Milagros: «Transmettre la lumière pour se relever »

Your vote is:
5.00 of 2 votes

C’est un concentré de pensée positive et très spirituelle que vient de livrer la Saint-Martinoise Aya Milagros avec son premier ouvrage, The Good Morning Chronicles – 30 Days of Divine Enlightenment on Love, Inspiration and Growth. Durant des jours, ce livre a été mon livre de chevet, et sa lecture m’a rappelé à quel point nous avons le pouvoir d’être les architectes de nos vies, et à quel point la spiritualité peut être aussi importante dans ce processus.

 

Résilience, force et volonté

L’existence même de ce livre est une leçon de vie que partage Aya Milagros qui a dû surmonter nombre d’épreuves, comme elle l’explique dans l’introduction de son ouvrage : « Plusieurs évènements dans ma vie auraient pu me laisser faible, découragée, et cassée, mais j’ai toujours trouvé le courage et la force d’en décider autrement. A un certain moment dans ma vie, j’ai réalisé que peu importe ce qui m’arrivait, j’avais le pouvoir de choisir comment cela m’affecterait. »


C’est en ces mots qu’Aya explique l’origine de sa résilience, mais aussi la force tant mentale que physique, ainsi que la volonté qui lui ont permis de puiser en elle, et dans son entourage, des ressources qui lui ont fait mentir nombre de déterminismes qui la condamnaient à perpétuellement échouer tant la vie ne lui a pas fait de cadeau : problèmes de santé qui ont fait que les médecins ne pariaient pas sur sa capacité de pouvoir un jour marcher, dépression suite à une agression sexuelle à la veille de son 24ème anniversaire, les épreuves, la vie…
Malgré tous ces challenges, Aya a décidé, il y a deux ans, de partager, chaque matin, sur sa page Facebook, ses réflexions et ses leçons de vie pour surmonter tout cela. Résultat, The Good Morning Chronicles, un ouvrage fort et inspirant, qui communique une force de résilience et de vivre extraordinaire.

« J’ai fait le choix de ne pas couler et de trouver la force pour nager », m’a déclaré Aya, en mai dernier, lors d’un déjeuner durant lequel elle m’a raconté son parcours ainsi que la détermination qui l’anime dans sa démarche. Laisser un héritage et « transmettre la lumière qui m’a permis de me relever », c’est aujourd’hui le but de la jeune Saint-Martinoise.

 

Un livre plus spirituel que religieux

Ce que je trouve aussi d’authentique et de puissant dans l’ouvrage d’Aya, c’est la place centrale qu’elle accorde à sa toute première source d’inspiration : sa foi et les racines bibliques de sa force. Bien sûr, elle fait aussi état du rôle du ciment familial dans le morceau d’architecture de vie qu’elle bâtit au quotidien, mais sans se cacher, elle valorise aussi l’action positive et fondamentale que la force de ce qu’elle considère comme la parole de Dieu a exercé sur sa vie.

 

Dans un monde de plus en plus égotique, et où seul le pouvoir personnel est de plus en plus mis en valeur, l’honnêteté intellectuelle d’Aya, qui rattache sa démarche à une force supérieure, est une vraie leçon de vie. Elle nous montre comment, dans des moments critiques, lâcher prise et avouer ne pas pouvoir toujours tout maîtriser, et se raccrocher à une certaine forme de spiritualité, peut avoir un effet positif sur une vie, quand cette spiritualité est vécue de façon éclairée et intelligente.

 

Ce livre, bien que faisant souvent référence à des passages bibliques, réussit aussi le pari, à mon sens, de ne pas entraîner ses lecteurs dans une logique dogmatique ; bien au contraire. Tout en ayant une inspiration fondamentalement chrétienne, The Good Morning Chronicles demeure un ouvrage respectueux de la foi, mais aussi de l’agnosticisme ou de l’athéisme de son lecteur. Au fond, ce que retient Aya et ce qu’elle communique c’est la « puissance d’exister » chrétienne, et les leçons de vie qu’elle peut communiquer à toutes celles et à tous ceux qui ont besoin de tailler leur pierre brute pour en faire des colonnes solides, en force, sagesse et beauté, pour soutenir l’édifice de leur vie.

 

Une leçon de leadership

Enfin, je ne saurai terminer la revue de The Good Morning Chronicles sans évoquer les leçons de leadership qui sont, au fond, le vrai fil conducteur et de cet ouvrage et de la vie même de l’auteure, Aya Milagros. En effet, cette jeune femme, pleine de ressources, infirmière diplômée d’Etat à la base, est aussi une millenial qui refuse tout bonnement d’étouffer ses multiples talents et de rentrer dans une case bien précise que la société aura bien voulu lui accorder : coach de vie, elle est aussi l’animatrice de l’émission radio « The Legacy » à Saint-Martin, partie française. Une émission dans laquelle elle reçoit chaque semaine des leaders qui mettent en œuvre des actions positives pour leur communauté, tout en affirmant avec force et conviction leur identité. Ce livre est une leçon vivante de leadership, une invitation à s’affirmer et à ne pas s’excuser d’être l’architecte de la vie dont on rêve, en accord avec ses valeurs.

 

Aya Milagros, en partageant son expérience personnelle et la puissance qu’elle a su puiser dans les mots de sa spiritualité, nous livre une leçon de vie et une source d’inspiration fondamentales. Avec The Good Morning Chronicles, cette jeune femme, que la vie n’a pas épargnée, pose les bases d’un leadership soucieux d’un relationnel harmonieux. Elle fait ainsi la démonstration que l’assertion d’un leadership, même très fort, n’exclut pas la bienveillance et l’altruisme.

 

Jeu concours Caribbean Boss Lady The Good Morning Chronicles

 


Suivre Aya Milagros en ligne

 The Legacy by Aya 

Amazon : Acheter The Good Morning Chronicles en ligne  

 

(Crédits photo de couverture : Facebook d'Aya Milagros)